Candidats

English version

Christian Benoit

Candidat au poste de conseiller scolaire au CA du CSF parce que j’ai a cœur l’éducation en français en Colombie-Britannique.

Je suis père d’une petite fille de 15 ans et je me suis impliqué dans l’APÉAH à titre de VP bénévole pendant 5 ans. Donc, je connais bien le fonctionnement du système d’éducation francophone en Colombie-Britannique.

Diplômé de l’Université d’Ottawa en Sciences Sociales, entrepreneur dans les arts et spectacles et en construction depuis plus de 20 ans en CB. Président d’un organisme à but non lucratif organisant des événements spéciaux. DJ professionnel pour les écoles francophones et d’immersion.

Principaux thèmes de ma campagne électorale 2016:

  • l’amélioration des services préscolaires en français (temps plein).
  • travailler sur les transports (réseaux, financement, qualité).
  • offrir plus de produits culturels francophones dans les écoles. Offrir plus d’activités sportives pour encourager les jeunes sportifs.
  • développer une meilleure communication entre les écoles.
  • aider à développer un lien entre les différents niveaux scolaires (élémentaire, secondaire, collégial et universitaire).
  • identifier les possibilités d’emplois bilingues grâce à une éducation francophone de base.
  • s’occuper et se préoccuper des attentes des parents pour améliorer les services de façon à s’assurer qu’ils restent dans le réseau le plus longtemps possible.
  • implantation de nouvelles écoles selon les besoins.

Positif, enthousiaste et dynamique, j’adore m’impliquer pour la cause des enfants dans nos écoles.


Johanne Dumas

Johanne Dumas a quitté Montréal en 2005. Avec sa famille, elle s’établie en Colombie-Britannique. Dès son arrivée elle devient Directrice générale de Société francophone de Maillardville. Les réalisations dont elle tire le plus de fierté sont ses contributions au paysage culturel et communautaire de sa communauté et région.

Ses expériences lui permettent de participer à plusieurs initiatives municipales, provinciales et nationales avec des activités culturelles, présentations artistiques et des projets de développement économique et communautaire. Elle s’est taillée une réputation de professionnelle passionnée et engagée. Johanne est aussi Impliquée au Multicultural Advisory Committee, Coquitlam Festival Panner Network, la Fondation de Port Coquitlam et au Comité sur la revitalisation de Maillardville, projet présenté au Forum urbain mondial à Vancouver en 2006. En février 2010 se tenait à Winnipeg une conférence nationale ‘’Sous le grand chapiteau’’ rassemblant plus de 20 festivals francophones hors Québec, dont Johanne était l’initiatrice. Cette conférence aura permis d’envisager de créer un regroupement national de festivals francophones, permettant de meilleurs échanges entre festivals. Par ailleurs, elle continue de siéger présentement le comité d’expert du Programme d’appui aux droits linguistiques, programme du Patrimoine canadien géré par l’Université d’Ottawa. Par intérêts personnels, elle donne de son temps au comité de construction de l’École des Pionniers de Maillardville.

L’expérience de Mme Dumas dans les domaines d’administration et du développement communautaire et culturel, son immense fierté envers sa langue et ses traditions, contribuent à la réussite de projets qu’elle soutient dans sa communauté.


Claire Guibord

Claire Guibord était conseillère de la Région du Grand Vancouver de 2005-2008. Pendant ce temps, elle était présidente du Comité conseil d’éducation et membre du groupe de travail du budget, en plus d’être représentante dans des comités externes.

Au fil des années de scolarité de ses deux filles, elle a été impliquée dans la vie scolaire à l’école Victor-Brodeur, l’école Anne-Hébert et l’école secondaire Kitsilano, et était présidente d’APÉAH et APÉKits.

Claire a travaillé sur le comité de construction de l’école secondaire Jules-Verne en tant que parent d’Anne-Hébert, présidente d’APÉAH et d’APÉKits, puis en tant que conseillère, jusqu’à l’ouverture de l’école en septembre 2008.

Elle arrive avec plus de 40 ans d’expérience professionnelle, incluant 30 ans au gouvernement fédéral (Ottawa, Vancouver, Victoria), avec des liens aux niveaux provinciaux et territoriaux. Elle était d’ailleurs l’une des responsables du dossier de traduction en langues officielles pendant les Jeux olympiques d’hiver de Vancouver 2010, recevant un prix pour son travail dans ce dossier.

Son expérience au fédéral inclut un an dans un cabinet de ministre; la préparation de conférences fédérale-provinciales et la formation en éthique et en conflits d’intérêts.

Elle est présentement chef d’équipe administrative d’une compagnie de quatre cliniques offrant des services intégrés (massothérapie/physiothérapie/chiropratie), et s’apprête à écrire leurs manuels pour les opérations, projet de 300-400 pages.


Thierry Keruzoré Candidature retirée

Trish Kolber

Mère de deux filles qui ont fréquenté la pré-maternelle Pomme d’Api, l’école primaire Rose-des-vents et maintenant toutes deux inscrites à l’école secondaire Jules-Verne, Trish a toujours été très active dans l’éducation francophone en C-B.

Elle a participé à rehausser les services à la pré-maternelle Pomme d’Api et contribua à son essor en tant que secrétaire et présidente. À titre de membre du comité sociale de RDV, elle a contribué au succès du camping familiale annuel au Lac Evans à Squamish. Elle a géré cette sortie populaire pendant 5 ans; sortie qui continue d’ailleurs de faire fureur à RDV. Présidente de l’APÉ JV depuis trois ans, Trish lutte constamment pour le bien-être de nos enfants à JV et RDV, lesquels doivent toujours partager un seul site qui déborde depuis plusieurs années déjà.

Diplômée de l’Université de Montréal en linguistique et en éducation, elle enseigne au secondaire depuis 25 ans les langues modernes, la psychologie et le leadership.

Ayant suivi la requête des parents de RDV ainsi que l’action du CSF de près, en plus de ses expériences d’éducatrice et de mère de famille, Trish connait très bien les enjeux entre la province, le CSF, les écoles et les associations de parents ainsi que les contraintes budgétaires et les changements récents du curriculum. Trish est prête à tirer profit de ses connaissances uniques en contribuant avec détermination à l’épanouissement de l’éducation francophone de la C-B en siégeant à titre de Conseillère scolaire au CSF.