Retour aux nouvelles

Don de documents et d’objets personnels de M. André Piolat à l’école André-Piolat

5 mars 2009

Richmond, C.-B. (le 4 mars 2009) La famille de M. André Piolat, fondateur et éditeur du journal Le Soleil de la Colombie, remettra officiellement à l’école André-Piolat des documents et des objets appartenant à M. Piolat dont le nom a été donné à l’école francophone de North Vancouver en 1990. Cette activité se déroulera le mardi 10 mars, de 10 h à 11 h, dans la bibliothèque de l’école située au 380, West Kings Road à North Vancouver. Les représentants des médias sont invités à assister à cette activité.


En regroupant dans la bibliothèque de l’école les documents personnels d’André Piolat (1912-1987), les élèves et le personnel seront en mesure de mieux connaître l’œuvre de ce pionnier et bâtisseur de la communauté francophone de la Colombie-Britannique. Parmi les documents qui pourront être consultés sur place, on compte des albums de photos relatant la vie personnelle et professionnelle de M. Piolat, des découpures de journaux ainsi que des copies originales de numéros du journal Le Soleil de la Colombie. Compte tenu du volet communautaire de l’école, ces documents pourront aussi être consultés sur place par le grand public.

Né en France en 1912, André Piolat s’établit au Canada avec sa famille en 1920. Ayant mené une vie aventureuse, il voyage et travaille au Québec, en Nouvelle-Écosse, en Saskatchewan, en France, en Angleterre et aux États-Unis avant de s’établir à Vancouver en 1955 où il découvre Maillardville et la communauté canadienne-française de la Colombie-Britannique.

Impliqué dans la communauté francophone, André Piolat fonde en 1968 Le Soleil de Vancouver qui devient Le Soleil de la Colombie en 1974. Grâce à son énergie sans bornes, le journal connaît une croissance et est assez établi pour lui survivre. Devenu pionnier de la cause francophone, il crée la Fondation André-Piolat qui attribue chaque année des bourses aux étudiants de la province afin d’encourager l’utilisation du français. En reconnaissance de ses contributions importantes au rayonnement du français, le Consul de France lui remet en 1987 la Médaille de l’ordre national de mérite.

André Piolat avec le Premier ministre Pierre Elliot Trudeau en 1969

information in English

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Catégorie:  Nouvelles