Retour aux nouvelles

L’école des enfants qui parlent

20 mai 2011

 
L’école du Bois-Joli de Delta peut désormais porter le nom de «l’école des enfants qui parlent» ou, dans la langue de la Première Nation Tsawwassen des peuples Salish du Littoral, .

Au son des tambours et des chants autochtones, les élèves de l’école ont répété le nom trois fois pour bien s’en souvenir. Les yeux grands, captifs, ils ont suivi toute la cérémonie, le déploiement des couvertures traditionnelles, l’échange de cadeaux, les discours même. Ils ont été témoins de l’importance et de la symbolique de cette journée où la Première Nation Tsawwassen a offert un nom de sa langue à l’école, pour marquer les liens culturels qui unissent l’école au territoire traditionnel sur lequel elle se trouve et l’amitié des Premières Nations à l’égard des enfants et des francophones de la région.

Mais pour les enfants, tout cela n’était rien comparativement à ce qui allait suivre : une invitation à un grand repas traditionnel dans la maison longue de la Nation Tsawwassen, sur les rives du détroit. Saumon, crabe, banique, salades et gâteaux, servis dans de grands plats qui n’en finissaient plus de se remplir, comme par magie.

Voilà une journée que les 55 élèves de l’école du Bois-Joli ne sont pas prêts d’oublier.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Catégorie:  Coups de cœur