Retour aux nouvelles

La communauté francophone célèbre l’ouverture de la première école secondaire francophone de Vancouver

3 avril 2009

Après de longues années d’attente, les élèves francophones ainsi que la communauté francophone ont célébré l’ouverture officielle de l’école secondaire Jules-Verne. La cérémonie, à laquelle participaient l’Honorable Joan McIntyre, ministre d’État aux Relations intergouvernementales et ministre responsable du dossier des affaires francophones, M. James Moore, ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles, Mme Marie Bourgeois, présidente du Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique (CSF), et M. Mario Cyr, directeur général du CSF, a permis aux quelque 160 élèves de Jules-Verne de constater l’avancement de l’éducation francophone en Colombie-Britannique.

La construction de l’école secondaire Jules-Verne, située au 5445 de la rue Baillie, permet à Vancouver de profiter de sa première école secondaire homogène francophone. Il s’agit d’une étape importante dans l’histoire de la francophonie de la ville de Vancouver. L’école fait partie des 40 établissements administrés par le Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique dans l’ensemble de la province.

Le projet de construction de l’école secondaire Jules-Verne a été possible grâce à l’appui de la province et du gouvernement fédéral. Le coût total du projet s’élève à 21,6 millions de dollars, dont 17,1 millions de dollars furent fournis par la province. Le gouvernement fédéral a contribué 4,5 millions de dollars pour les composantes dont bénéficiera la communauté francophone.

« L’école Jules-Verne est la réalisation d’un rêve entretenu pendant longtemps au Conseil scolaire francophone et dans la communauté francophone », affirme la ministre d’État aux Relations intergouvernementales et responsable du dossier des affaires francophones, Mme Joan McIntyre. « Il existe un réel appétit pour la scolarité en français et cette école de pointe est un exemple de ce que fait la Province pour répondre à ce besoin. »

« Le Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique et le Conseil scolaire de Vancouver ont encore une fois réussi ensemble ce projet », déclare la ministre de l’Éducation, Mme Shirley Bond. « La communauté francophone de Vancouver va bénéficier de cette école tant attendue en offrant la possibilité aux jeunes Francophones de faire tout leur parcours scolaire dans un environnement francophone. »

« La contribution de notre gouvernement aux installations communautaires de l’école Jules-Verne est un geste significatif pour doter l’institution de toutes les ressources nécessaires afin qu’elle soit plus qu’un lieu d’enseignement, a précisé M. James Moore, ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles. L’école devient ainsi un milieu de vie francophone stimulant qui favorise le développement des jeunes autant dans les domaines des sports que des arts de la scène. Tout comme la Feuille de route pour la dualité linguistique canadienne, l’appui à ce projet vient réitérer l’engagement du gouvernement du Canada envers la dualité linguistique et la vitalité des communautés de langue officielle en situation minoritaire. »

« Cette école moderne offre aux élèves et employés un environnement d’apprentissage chaleureux et stimulant », déclare la présidente du CSF Mme Marie Bourgeois. « L’ajout d’une école secondaire homogène francophone à Vancouver est de grande importance et répond à la demande des parents et de la communauté. Compte tenu de la croissance de nos écoles élémentaires francophones et de l’arrivée de nouveaux arrivants de langue française, l’école occupera une place de choix au sein de notre Conseil et de la francophonie. »

« Nous tenons à appuyer la communauté francophone en permettant à nos élèves de compléter leurs études au niveau secondaire en français. Nos apprenantes et apprenants ainsi que notre personnel enseignant sont ravis des nouvelles installations », déclare M. Mario Cyr, directeur général du CSF. « En leur offrant un espace scolaire stimulant le Conseil espère favoriser la réussite scolaire ainsi que le développement de l’identité culturelle des apprenantes et apprenants et leur sentiment d’appartenance à leur communauté francophone. »

La directrice de l’école secondaire Jules-Verne, Mme Annie Bédard, estime que l’ouverture d’une école secondaire francophone est un moment important de l’histoire de la ville de Vancouver : « C’est la première fois que les élèves francophones de Vancouver ont la possibilité de compléter l’ensemble de leurs études secondaires en français et peuvent profiter d’installations conçues expressément pour répondre aux besoins de la clientèle francophone. »

L’école secondaire Jules-Verne offre une programmation complète en français de la 7e à la 12e année. L’école accueillera éventuellement 350 élèves provenant de Vancouver, Richmond, Burnaby et New Westminster. En plus des espaces réservés à l’enseignement, l’école abrite un grand théâtre, un gymnase pleine grandeur, ainsi qu’un espace vert paysager ouvert au public. Cette école bénéficie aussi d’équipement à la fine pointe de la technologie.

information in English

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Catégorie:  Nouvelles