ÉPARGNE-ÉTUDES

Dans le but d’aider à épargner pour les études futures d’un enfant, le gouvernement du Canada offre deux incitatifs à l’épargne-études, lesquels sont versés dans un régime enregistré d’épargne-études (REEE).

  • La Subvention canadienne pour l’épargne études (SCEE) prévoit un montant de base de 20 % pour la première tranche de 2 500 $ des cotisations personnelles annuelles à un REEE (cette subvention est offerte à tous les bénéficiaires admissibles, peu importe le revenu familial), ainsi que le montant supplémentaire de la Subvention canadienne pour l’épargne-études, qui prévoit :

a) une subvention équivalant à 10 % de la première tranche de 500 $ des cotisations personnelles annuelles pour les enfants issus de familles dont le revenu modifié est supérieur à 46 605 $ et jusqu’à 93 208 $; ou
b) une subvention équivalant à 20 % de la première tranche de 500 $ des cotisations personnelles annuelles pour les enfants issus de familles dont le revenu modifié est de 46 605 $ ou moins.

La SCEE est offerte jusqu’à la fin de l’année civile où l’enfant atteint l’âge de 17 ans. La limite cumulative, qui comprend également le montant supplémentaire de la Subvention canadienne pour l’épargne-étude, est de 7 200 $.

  • Le Bon d’études canadien (BEC) est offert aux enfants admissibles de familles à faible revenu nées en 2004 ou après et prévoit un paiement initial de 500 $ plus 100 $ pour chaque année d’admissibilité, jusqu’à l’âge de 15 ans, pour un maximum de 2 000 $. Les cotisations personnelles ne sont pas requises pour recevoir le BEC.

Consultez l’information fournie par le gouvernement du Canada.