Retour à la salle de presse

Acquisition par le Conseil scolaire francophone d’un site scolaire pour les élèves de Kamloops

18 septembre 2020

** English version follows **

COMMUNIQUÉ

La communauté francophone de Kamloops a maintenant un site permanent pour abriter son école Collines-d’Or.

« Dans un pays officiellement bilingue, il est essentiel que les élèves francophones aient le même accès à une éducation solide que leurs pairs anglophones, a déclaré le ministre de l’Éducation, Rob Fleming. C’est pourquoi nous investissons dans un site scolaire permanent à Kamloops pour les élèves francophones et nous poursuivrons notre travail afin de trouver des possibilités similaires dans d’autres régions de la province. »

Le gouvernement de la Colombie-Britannique a alloué deux millions de dollars au Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique (CSF) pour acheter la propriété du conseil scolaire de Kamloops-Thompson sur laquelle se trouve l’ancienne école élémentaire Oak Hills. Le site est suffisamment grand pour permettre une expansion future afin de répondre aux besoins des élèves de la communauté francophone de la maternelle à la 12e année.

Le CSF gère l’école Collines-d’Or, une école élémentaire francophone, dans les locaux existants grâce à un bail à court terme avec le Kamloops-Thompson Board of Education. L’établissement a une capacité d’accueil de 88 élèves et l’an dernier, 87 élèves y étaient inscrits de la maternelle à la 8e année.

« Nous sommes très heureux de cette annonce, car elle contribuera à la réalisation de la mission du CSF en stabilisant l’accès à l’éducation francophone pour les élèves de Kamloops, a déclaré Marie-Pierre Lavoie, présidente du conseil d’administration du CSF. Le CSF se réjouit que la collaboration avec le ministère de l’Éducation et le conseil scolaire de Kamloops-Thompson lui ait permis d’acquérir un site scolaire afin de commencer à planifier les installations nécessaires à l’enseignement francophone de la maternelle à la 12e année. »

La première école a été bâtie pour le conseil scolaire 73 en 1981. Ce bâtiment de plain-pied comprend quatre salles de classe, une salle pour le personnel, un bureau administratif et une salle d’activités. L’école a été fermée par le conseil scolaire de Kamloops-Thompson en 2006 en raison de la baisse des inscriptions des élèves.

Cet investissement s’inscrit dans le cadre du travail de la province visant à offrir des chances égales en matière d’éducation aux étudiants francophones de la Colombie-Britannique. Le ministère de l’Éducation travaille également avec le CSF pour financer et acquérir des sites scolaires pour les élèves francophones dans des communautés identifiées à travers la province.

Plus tôt cette année, le gouvernement a accordé 11,5 millions de dollars au CSF pour acheter le site de l’école Entre-Lacs à Penticton afin que les élèves francophones de cette ville aient un lieu permanent consacré à leur éducation.

D’autre part, en 2019, le CSF a ouvert la nouvelle école des Pionniers-de-Maillardville à Port Coquitlam, soit un autre site scolaire qui offre une éducation en français.

Rhonda Kershaw, présidente, Kamloops-Thompson Board of Education
« Nous sommes heureux d’être en mesure de vendre l’école élémentaire Oak Hills au Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique pour soutenir à la fois ce dernier et le ministère de l’Éducation. Le conseil scolaire 73 tient à souligner l’important investissement du ministère dans l’agrandissement de l’école secondaire Valleyview et se dit encouragé par le fait que d’autres projets de Kamloops figurent en tête de liste des priorités pour un investissement supplémentaire dans notre conseil scolaire. »

Suzana Straus, présidente de la Fédération des parents francophones de Colombie-Britannique
« L’acquisition de l’école Collines-d’or par le CSF rend désormais possible la création d’un espace où les élèves pourront évoluer et grandir pendant tout leur parcours scolaire, se réjouit Suzana Straus, présidente de la Fédération des parents francophones de Colombie-Britannique. Nous espérons aussi qu’à l’avenir ce site pourra accueillir des classes jusqu’à la 12e année ainsi que des services à la petite enfance pour les familles francophones de Kamloops. L’appui du ministère de l’Éducation est donc un pas dans la bonne direction pour reconnaître les besoins des francophones de la province en matière d’éducation. »

Renseignements :
Ministère de l’Éducation
Communications du gouvernement et Engagement public
250 356-5963
Connect with the Province of B.C. at: news.gov.bc.ca/connect

******

NEWS RELEASE

KAMLOOPS – Francophone families in Kamloops will now have a permanent home for their school community at École Collines-d’Or.

« In a country with two official languages, it’s essential that francophone students have the same access to a robust educational experience as their anglophone peers, » said Rob Fleming, Minister of Education. « That’s why we are investing in a permanent school site for French-speaking students in Kamloops and will continue our work to find similar opportunities in other parts of the province. »

The Government of B.C. has provided over $2 million to the Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique (CSF) to purchase property from the Kamloops-Thompson School District that includes the former Oak Hills Elementary school facility. The site is large enough to allow for a future expansion to meet the needs of K-12 francophone students in that community.

The CSF has been operating École Collines-d’Or, an elementary francophone school, in the existing facility on a short-term lease from the Kamloops-Thompson School District. The facility has an operating capacity of 88. Last year’s enrolment for grades K-8 was 87 students.

« We are very pleased with this announcement, which will further the CSF’s mission by providing stability for francophone students in Kamloops, » said Marie-Pierre Lavoie, president, CSF Board of Trustees. « The CSF is delighted that the collaboration with the Ministry of Education and the Kamloops-Thompson School District has allowed the CSF to acquire a school site so that it can begin planning for the facilities required to provide K-12 francophone education. »

The primary school was built for School District 73 in 1981. The one-storey building includes four classrooms, a staff room, administration office space and an activity room. The school was closed by the Kamloops-Thompson School District in 2006 due to declining student enrolment.

This investment is part of the Province’s work to provide equal educational opportunities to francophone students in British Columbia. The Ministry of Education is also working with the CSF to fund and acquire school sites for francophone students in identified communities throughout the Province.

Earlier this year, government provided $11.5 million for the CSF to buy property in Penticton for École Entre-Lacs so French-speaking students in that community could have a permanent home for their education.

The CSF also opened the new École des Pionniers-de-Maillardville in Port Coquitlam, another facility that will provide a permanent home for francophone education. The new school was completed in 2019.

Rhonda Kershaw, chair, Kamloops-Thompson Board of Education :
« We are pleased to be in a position to sell Oak Hills Elementary to Conseil scolaire francophone
de la Colombie-Britannique in support of both the francophone school district and the Ministry
of Education. The SD73 board wants to acknowledge the ministry’s significant capital
investment in the Valleyview Secondary expansion, and we are encouraged other Kamloops
projects are high on the priority list for additional capital investment in our district. »

Suzana Straus, présidente de la Fédération des parents francophones de Colombie-Britannique :
« The acquisition of École Collines-d’Or by the CSF now makes it possible to create a space in which students can develop and grow throughout their school years. We also hope that in the future, this site will be able to accommodate classes up to Grade 12, as well as early childhood services for francophone families in Kamloops. The support from the Ministry of Education is a step in the right direction in recognizing the educational needs of the province’s francophones. »

Contact:
Ministry of Education
Government Communications and Public
Engagement
250 356-5963

Catégorie:  Communiqués