Retour aux nouvelles

Au revoir Monsieur Cyr

20 décembre 2013

(Richmond, le 20 décembre 2013) Le directeur général du Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique, Monsieur Mario Cyr, annonce qu’il prendra sa retraite à la fin de son mandat actuel, le 30 juin 2014.

Après 9 années à la barre de la plus importante institution francophone de l’ouest du pays, celui qui a consacré plus de 30 ans de sa vie à l’enseignement et à l’administration scolaire quitte avec le sentiment du devoir accompli. « Toutes mes actions ont été soutenues par la conviction que l’éducation était le pilier de notre société. Tout au long de ma carrière, je me suis efforcé de canaliser l’énergie de tous les artisans du CSF afin de créer un environnement favorable à l’épanouissement de cette grande institution. »

Le président du CSF, M. Roger Hébert a tenu à remercier M. Cyr au nom du Conseil d’administration, pour ses nombreuses années de service. « M. Cyr a toujours été un excellent ambassadeur qui a toujours donné la priorité à l’avancement des élèves et de l’éducation francophone dans cette province. »

Des réalisations exceptionnelles

Au cours de son mandat, Mario Cyr a guidé la croissance du Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique jusqu’à des sommets inégalés. D’une main ferme et bienveillante, il a soutenu trois conseils d’administration, mis en place trois plans stratégiques, créé un environnement d’apprentissage envié par tous les conseils scolaires francophones du pays et déployé des moyens technologiques à l’avant-garde du monde de l’éducation. Il a tissé des ponts pour rapprocher le Conseil scolaire de ses communautés francophones et a planté les racines de l’École communautaire citoyenne.

Pédagogue à la fine pointe des développements dans le monde de l’éducation, il a veillé à l’implantation de programmes à la petite enfance qui ont encadré les maternelles à temps plein dans toutes les écoles du CSF pratiquement une décennie avant les autres. Il est parvenu à faire croître les résultats académiques de l’ensemble de sa clientèle scolaire en établissant des programmes d’enseignement novateurs qui ont contribué en grande partie à l’augmentation sans précédent du nombre d’inscriptions dans les écoles du Conseil scolaire francophone. Ce sont les méthodes implantées par Mario Cyr qui permettent aujourd’hui au CSF d’établir sa réputation nationale sur la qualité de son enseignement.

Son étoffe de leader et de créateur lui a valu l’accolade de tous les dirigeants scolaires du pays. Membre des conseils exécutifs de la plupart des grands organismes du monde de l’éducation francophone du Canada, M. Cyr est considéré par plusieurs comme un visionnaire qui a su déployer des moyens uniques pour faciliter l’apprentissage des 5000 élèves sous sa responsabilité.

Un homme de coeur

Au-delà de toutes ses réalisations, Mario Cyr a su s’entourer d’un personnel hautement qualifié qui lui a toujours voué une admiration indéfectible. Son charisme allié à ses qualités naturelles de leader lui ont valu le respect de tous, des élèves aux enseignants et enseignantes en passant par les milliers de parents qu’il a côtoyés depuis l’époque où il était directeur d’école et enseignant dans les écoles francophones de la grande région de Vancouver.

Bien qu’il soit discret sur ses projets, M. Cyr quitte en se promettant déjà de nouvelles retrouvailles : « Je tiens à remercier tous ceux et toutes celles qui ont cru comme moi que le CSF était beaucoup plus qu’une administration scolaire, qui ont vu dans le regard de ces milliers de jeunes, des ambitions pour un monde meilleur. Je ne pense pas qu’on puisse jamais quitter le monde de l’éducation. On prend simplement un recul pour mieux regarder vers l’avenir. »

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Catégorie:  Nouvelles