Retour à la salle de presse

Le conseil d’administration du CSF souligne le travail acharné de son secrétaire-trésorier, Monsieur Sylvain Allison, et réitère la confiance qu’il a en lui

29 septembre 2016 confiance_site_web

Richmond –  Le Conseil d’administration du Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique (CSF) a pris connaissance de certaines remarques que la juge Russell a formulées quant à la crédibilité de son secrétaire-trésorier, Monsieur Sylvain Allison, lors de son contre-interrogatoire. Marie-France Lapierre explique : « En tant que présidente du conseil d’administration du CSF, et au nom de mes collègues, je tiens à dire ce qui suit : les remarques de la juge Russell n’ébranlent d’aucune façon notre confiance quant aux compétences de Monsieur Allison et quant à son dévouement au CSF et au fait français dans toutes les régions de la Colombie-Britannique. »

Le CSF sait à quel point les conditions dans lesquelles Monsieur Allison a témoigné s’avéraient difficiles. C’est dans le contexte suivant que la juge Russell a formulé ses commentaires :

  • Monsieur Allison a subit un contre-interrogatoire intense pendant cinq jours, dans sa langue seconde.
  • Son contre-interrogatoire donnait suite à un interrogatoire en chef de 17 jours, étalés sur plusieurs mois.
  • Le témoignage de Monsieur Allison portait fréquemment sur des sujets d’actualité et sur des situations en cours de développement.
  • De par sa nature, le témoignage de Monsieur Allison était très difficile, car il était le dernier témoin d’importance du CSF.
  • L’un des objectifs du témoignage de Monsieur Allison était de mettre en preuve les faits que les autres témoins du CSF et de la Fédération des parents francophones de Colombie-Britannique n’avaient pas été capables de prouver.
  • Monsieur Allison a passé à la barre des témoins au nom de plusieurs autres au sein du CSF, épargnant donc à plusieurs membres du conseil d’administration, cadres supérieurs et membres du personnel d’avoir à témoigner.

Le CSF est très reconnaissant du fait que Monsieur Allison a témoigné tout en demeurant responsable des opérations quotidiennes du CSF.

Le CSF tient à remercier Monsieur Allison de tout son travail.

Le CSF invite la communauté à célébrer les gains obtenus. Le CSF réfléchira, avec la Fédération des parents francophones de Colombie-Britannique, aux meilleures décisions à prendre pour l’avenir, incluant la possibilité de porter le jugement en appel.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Catégorie:  Communiqués Contestation juridique