Retour à la salle de presse

Le Conseil scolaire francophone témoigne devant le Comité permanent des langues officielles de la Chambre des communes au sujet de la modernisation de la Loi sur les langues officielles

8 novembre 2018 Pile of business document files

Richmond, 08 novembre 2018 – Au lendemain de son élection, la nouvelle présidente du Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique (CSF), Mme Marie-Pierre Lavoie, attaque de front le dossier des langues officielles. Mme Lavoie, ainsi que la présidente sortante du CSF, Mme Marie-France Lapierre, ont comparu devant le Comité permanent des langues officielles de la Chambre des communes qui entame officiellement son étude sur la modernisation de la Loi sur les langues officielles.

Le Comité permanent des langues officielles de la Chambre des communes a reconnu la légitimité des demandes du CSF en l’invitant à témoigner lors de l’inauguration de cette nouvelle étude. Les député(e)s se sont montré(e)s à l’écoute des demandes du CSF et ont d’ailleurs souligné un objectif clair : « nous voulons vraiment moderniser la Loi et faire de ce pays, un pays où la dualité linguistique est importante ».

Mmes Lavoie et Lapierre ont réitéré les défis principaux auxquels est confronté le CSF et ont présenté des solutions législatives concrètes faisant notamment valoir la nécessité de dénombrer tous les ayants droit de l’article 23 de la Charte canadienne et l’importance que les transferts de fonds du gouvernement fédéral soient efficacement encadrés par une Loi sur les langues officielles modernisée.

« Le CSF demande que la Loi sur les langues officielles soit modifiée pour qu’elle exige que les institutions fédérales consultent les conseils scolaires en situation minoritaire avant d’aliéner un bien immobilier, qu’elle encadre clairement le financement fédéral de l’éducation élémentaire et secondaire dans la langue de la minorité et de la petite enfance et qu’elle prévoie expressément l’obligation de Statistique Canada de dénombrer toutes les personnes titulaires de droits en vertu de l’article 23 de la Charte. »

Le CSF est optimiste et continuera de proposer des solutions concrètes pour qu’une nouvelle Loi sur les langues officielles voie le jour et soit réellement au service des communautés en situation minoritaire.

Depuis sa création en 1995, le Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique offre des programmes et des services éducatifs valorisant le plein épanouissement et l’identité culturelle des apprenantes et apprenants francophones de la province. Partenaire dans le développement de la collectivité francophone de la Colombie-Britannique, le Conseil compte aujourd’hui plus de 6 100 élèves et 41 écoles et dessert une centaine de communautés réparties dans l’ensemble de la province. Csf.bc.ca @csfcb

Information :
Pascale Cyr
Service des relations publiques
Conseil scolaire francophone de la C.-B.
(604) 209-9593

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Catégorie:  Communiqués Nouvelles