Retour à la salle de presse

Déception au CSF : le terrain de Jericho provincial est vendu

8 avril 2016 jericho2

Le Conseil scolaire francophone (CSF) a appris cet après-midi que le terrain de Jericho provincial a été vendu aux premières nations Musqueam, Squamish and Tsleil-Waututh pour un montant de 480 millions. C’est une grande déception puisque ce terrain était depuis 2002 une des options identifiée par le CSF et communiquée au gouvernement pour la construction d’une école à l’ouest de la rue Granvillle.

Le CSF a débuté son travail de collaboration avec les différentes parties impliquées dans ce dossier il y a maintenant plus de dix ans. Cette acquisition aurait permis de diminuer le surpeuplement actuel de l’école Rose-des-vents.

« La situation est très décevante » mentionne Sylvain Allison, secrétaire trésorier au CSF. « Nous savions que les chances étaient limitées, malgré les efforts soutenus – tant sur les plans administratifs, politiques et juridiques – du CSF en ce qui concerne l’acquisition du terrain de Jericho. Ce site aurait été un emplacement idéal pour le développement d’une nouvelle école dans le secteur ouest. La confirmation de la vente met fin au peu d’espoir que nous avions. » conclut-il.

Le CSF poursuit ses recherches afin de trouver une solution pour accueillir les élèves francophones de cette région du Grand Vancouver et entamera également des discussions avec le nouveau propriétaire de Jericho.

Rappellons que le CSF demande au ministère de l’Éducation une école à l’ouest de la rue Granville depuis au moins 2010 ainsi qu’une école entre la rue Granville et Main afin de pouvoir offrir une education en français aux jeunes francophones de la region du Grand-Vancouver. L’école Rose-des-vents est présentement à capacité maximale et peine à accueillir de nouveaux élèves.

Depuis sa création en 1995, le Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique offre des programmes et des services éducatifs valorisant le plein épanouissement et l’identité culturelle des apprenantes et apprenants francophones de la province. Partenaire dans le développement de la collectivité francophone de la Colombie-Britannique, le Conseil compte aujourd’hui plus de 5 500 élèves et 37 écoles – dont 24 écoles homogènes – et dessert une centaine de communautés réparties dans l’ensemble de la province.

-30-

Information :
Pascale Cyr
Relations publiques
Conseil scolaire francophone de la C.-B.
778-840-2733

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Catégorie:  Communiqués Contestation juridique