Retour aux nouvelles

DEUX ÉLÈVES DU CSF, MEMBRES DE LA DÉLÉGATION JEUNESSE AU CONGRÈS DE L’ACELF

19 septembre 2018 photo Emily Deering

Du 27 au 29 septembre 2018, deux élèves du Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique participeront au congrès annuel de l’ACELF (Association canadienne d’éducation de langue française) qui vise à favoriser les échanges et les apprentissages sur des enjeux actuels en éducation de langue française. Emily Deering, élève de 11e année à l’école secondaire Carihi à Campbell River et Caleb Short, élève de 12e année à l’école Au-cœur-de-l’île à Comox, prendront part à cet événement au sein de la délégation leadership jeunesse. À l’approche du congrès. nous avons posé quelques questions à Emily Deering.

Bonjour Emily, peux-tu te présenter ?

« Je m’appelle Emily Deering et je suis en 11e année à l’école secondaire Carihi à Campbell River. Cela fait trois ans que je suis la représentante de Carihi au sein du conseil étudiant provincial francophone du CSF. Je fais aussi partie du programme de leadership, du club de théâtre et hors de l’école je suis membre du club de patinage de Campbell River et je fais du bénévolat pour aider les enfants à patiner. Je travaille aussi quelques heures par semaine pour me faire de l’argent de poche à Quality Foods, un supermarché local. Quand j’ai du temps libre, j’aime bien me reposer avec un bon livre. »

As-tu déjà pris part à des événements similaires ?

« Avec l’aide du Réseau Jeunesse (conseil étudiant provincial francophone du CSF), j’ai eu la chance de pouvoir participer à Fusion, forum qui vise à rencontrer d’autres élèves engagés, d’échanger sur la réalité de notre scolarité, et de faire entendre notre voix concernant les mandats et décisions prises tout au long de l’année, notamment avec l’évaluation du plan stratégique. J’étais une ambassadrice des jeunes au congrès annuel de la Fédération des parents francophones en 2016 et j’ai aussi participé aux Jeux francophones de la Colombie-Britannique en 2017 et 2018. »

Que penses-tu que cette participation va t’apporter ? Et que penses-tu apporter aux autres ?

« Je me réjouis de pouvoir participer au congrès de l’ACELF, car cela va me donner une opportunité de pouvoir pratiquer mon français pendant trois jours sans interruption et d’entendre différentes idées pour promouvoir les programmes francophones lors de mon retour. Au congrès, j’espère pouvoir aussi contribuer avec ma perspective et mes idées en tant qu’adolescente vivant en C.B. »

Nous leur souhaitons une très belle expérience et un très beau congrès à Moncton !

Catégorie:  Nouvelles