Retour aux nouvelles

Rencontre avec Annie St-Hilaire, psychologue scolaire au sein du CSF

20 mars 2019 photo Annie - web

Au sein des Services spécialisés du CSF, une équipe de trois psychologues scolaires travaille de concert pour répondre aux besoins des élèves. Nous avons souhaité poser quelques questions à Annie St-Hilaire, psychologue scolaire, pour en savoir un peu plus sur leur travail.

Quel est le travail d’un psychologue scolaire au sein du Conseil scolaire ?

D’abord et avant tout, il importe de souligner que pour exercer le travail de psychologue scolaire dans notre province, il est obligatoire d’avoir obtenu une certification de l’Association des Psychologues Scolaires de Colombie-Britannique ou du Collège des Psychologues de la Colombie-Britannique.

Une grande partie de notre mandat consiste à réaliser des évaluations en psychologie scolaire à l’aide de tests standardisés et normalisés. L’objectif de ces évaluations est de faire un profil compréhensif des habiletés de l’élève et d’identifier la façon dont l’élève apprend le mieux. Dans la majorité des cas, nous travaillons auprès d’élèves qui ont des difficultés importantes au niveau des apprentissages scolaires, cela peut être en lecture, en écriture, en mathématiques ainsi qu’auprès d’élèves qui pourraient présenter des troubles neurodéveloppementaux. Selon les résultats de l’évaluation, nous émettons des recommandations et proposons des interventions en lien avec les besoins de l’élève. Nous devons d’ailleurs rédiger des rapports d’évaluation qui comprennent tous les détails de l’évaluation.

De plus, nous sommes impliqués de très près dans le processus de désignation du ministère de l’Éducation. Plus précisément, une désignation est un processus d’identification des élèves qui ont des besoins spécifiques. Ce processus permet aux différents conseils scolaires de la province de recevoir du financement afin que les écoles puissent offrir des ressources ainsi que du support aux élèves. Nous travaillons avec les équipes dans les écoles afin que le tout soit conforme aux exigences du ministère.

Quelle est votre approche avec les élèves ?

Lorsque nous évaluons, les rencontres se font en individuel avec l’élève. Notre élève sait en amont que nous irons le rencontrer. Avant de débuter l’évaluation, nous communiquons avec les parents afin d’expliquer, entre autres, le processus d’évaluation, les modalités en ce qui a trait à la confidentialité en plus de prendre le temps de répondre à leurs questions. Cela permet aussi aux parents de faire notre connaissance. Par la suite, les parents peuvent parler de nous à leur enfant, ce qui facilite souvent le premier contact avec l’élève.

Lors de l’évaluation, nous prenons un moment avec l’élève pour établir un climat de confiance et apprendre à connaître ses intérêts en plus d’expliquer pourquoi nous sommes là, ce que nous allons faire ensemble, à quoi ressemblera l’horaire, etc.

Comment travaillez-vous en tant qu’équipe ?

L’équipe de psychologues collabore ensemble depuis maintenant plus de 5 ans, ce qui fait que tous les trois, nous nous connaissons très bien. Nous avons une grande confiance mutuelle. Notre collaboration se traduit principalement par le mot consultation. En plus d’être très enrichissantes du point de vue professionnel, les consultations sont encouragées par nos ordres professionnels afin de s’assurer d’avoir une analyse juste du profil et des besoins de l’élève.

Nous travaillons au sein du département des Services spécialisés, aussi connu sous le nom d’équipe SPED. Nous collaborons avec nos collègues orthophonistes et conseillères pédagogiques en adaptation scolaire, sans oublier dans l’équation, notre directrice qui chapeaute toute cette belle équipe. L’équipe de professionnels dans laquelle nous évoluons est une grande source de stimulation. Collaboration, consultation, avis professionnels sont aussi de mise avec le reste de l’équipe SPED. La collaboration s’étend également auprès des différentes équipes écoles de notre Conseil scolaire et bien sûr, les parents qui font partie intégrante de l’équipe qui œuvre auprès de l’élève.

Une journée dans la vie d’un psychologue scolaire c’est…

…jamais pareil, il n’y a pas de monotonie. Entre les déplacements dans les différentes écoles de la province, les évaluations, les rédactions, les consultations, les rencontres…nous tentons d’équilibrer nos journées avec de bonnes petites doses d’humour.

Catégorie:  Nouvelles